Petit Traité de Sobriété Énergétique – Éditions Charles Leopold Mayer, 2021

Reconsidérer notre modèle de société énergivore pour faire place à une sobriété donnant du sens à nos modes de vie

Extrait

 » La sobriété ne consiste pas à revenir à la bougie ou à la charrette. Bien au contraire, elle est un moyen de réinterroger notre rapport à l’énergie, à la croissance, à la richesse, à la qualité de vie. La richesse peut-elle se mesurer en fonction des quantités d’énergie que nous consommons ? » 

Le livre 

Aujourd’hui, les habitudes de vie et les technologies qui y sont associées maintiennent les sociétés modernes en état d’ébriété énergétique permanent. Or la crise climatique et écologique suppose de mener une transition profonde de notre système énergétique carboné, non renouvelable et dispendieux vers un nouveau modèle fondé sur la sobriété, la satiété et des ressources renouvelables.

Ce changement implique d’interroger nos besoins et nos usages énergétiques afin de faire face aux défis de la raréfaction et de la fluctuation des prix des ressources fossiles, de la sortie progressive du nucléaire et des inégalités économiques et sociales. Cela nécessite donc de repenser la façon dont nous utilisons l’énergie dans une grande partie des activités humaines : industrie, bâtiments, transports, agriculture, etc.

La transition énergétique vers un modèle de société soutenable doit être une démarche collective et démocratique qui associe les pouvoirs publics, les entreprises et les citoyens dans des mutations sociales, économiques et culturelles déterminantes pour l’avenir de notre planète.

Plan de l’ouvrage

I- L’énergie carburant de nos sociétés

Au commencement était le Soleil – Des besoins fondamentaux à satisfaire – Usages et mésusages de l’énergie – Des esclaves énergétiques à notre service – Les imaginaires de l’énergie carbonée – Penser l’après-carbone – Une transition nécessaire

II- L’utopie du tout technique

L’entropie de notre monde – La menace de l’effet rebond – La tentation de la géo-ingénierie – Une dématérialisation bien matérielle – Sortir de l’impasse du nucléaire

III- Plaidoyer pour la sobriété énergétique

La sobriété, pierre angulaire de la transition – De l’ébriété à la sobriété : un projet de société à construire – Des cobénéfices sanitaires importants – Des gisements d’emplois à exploiter – Une société du bien vivre – Accroître la résilience en cas de crise

IV- La sobriété : au-delà des idées reçues

Énergie et prospérité – La sobriété n’est pas la pauvreté – Des responsabilités différenciées – Liberté et acceptabilité sociale – Construire un projet commun – Rendre la sobriété désirable

V- Construire une société sobre

Aménager des territoires résilients et sobre – Dessiner les paysages de la sobriété – Développer de nouvelles formes de gouvernance – Engager une transition juste et inclusive – Élaborer une action publique de la sobriété – Se projeter dans le futur

L’auteur

Diplômée de Sciences Po Lille et de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de Lille, Barbara Nicoloso est coordinatrice de l’association Virage Énergie. Elle est administratrice d’Enercoop Hauts-de-rance et chargée de cours à l’université du Littoral Côté d’Opale.

Commander le livre 

En librairie le 14 janvier 2021
200 pages – 10 euros

Contact presse : Isabelle Yafil, 01 43 14 75 82,  isabelle.yafil@eclm.fr

Ils en parlent : 

 

 

 

Fermer le menu