De Fessenheim à Gravelines, préparons et réussissons la sortie du nucléaire !

Communiqué de presse de Virage Energie

 30 juin 2020

De Fessenheim à Gravelines, préparons et réussissons la sortie du nucléaire !

 

Ce 30 juin 2020, le réacteur n°2 de Fessenheim est mis à l’arrêt marquant la fermeture définitive de ce site atomique. En fermant la plus âgée des centrales nucléaires françaises, l’Etat commence enfin mais avec beaucoup de réticences à tourner la page d’un projet industriel et énergétique du XXe siècle.

Cette victoire doit inaugurer une nouvelle phase de la transition énergétique en ouvrant la voie à la fermeture rapide d’autres réacteurs vieillissants et ce parmi les 56 réacteurs qui subsistent encore en France.

La baisse de la part du nucléaire de 70% à 50 % dans la production électrique en 2035 prévue par la loi implique la fermeture de 12 à 14 réacteurs de 900 MW à l’instar des 6 de la centrale de Gravelines. Il importe que le site nordiste soit le prochain à voir arrêter des réacteurs.

La région des Hauts de France doit être reconnue comme un territoire phare dans le démantèlement du nucléaire, dispositif indispensable dans une transition énergétique digne de ce nom et porteuse d’avenir.

Répondre efficacement au cours des années à venir aux défis climatiques, énergétiques, économiques et sociaux implique de s’engager clairement vers un autre modèle de consommation et de production d’énergie basé sur la sobriété, l‘efficacité énergétique et les énergies renouvelables.

Virage Energie, association de prospective énergétique et sociétale, se mobilise pour conforter la résilience des territoires face à de telles crises. En Hauts-de-France et au-delà, soyons actifs pour ne pas être radioactifs !

Paulo-Serge Lopes

Président de Virage Energie

Fermer le menu